Contrôle risques gestionnaire transport, cas pratique

Cet article, Contrôle risques gestionnaire transport, ressort de l’entretien téléphonique que j’ai eu avec ma cliente, VS, en Guadeloupe, que j’assiste pour créer sa Sasu, société par action simplifiée unipersonnelle.

Contrôle risques gestionnaire transport

Contrôle risques gestionnaire transport

En effet, même à distance, je suis en mesure de préparer pour mes clients tout le processus de l’idée d’activité au lancement de celle-ci ! Un accompagnement personnalisé en vue d’un démarrage optimisé est un gage de succès. Actuellement, elle est gestionnaire transport salariée d’une entreprise qui l’emploie à plein temps. Nous allons voir comment l’on peut, comme elle, s’imposer dans une entreprise par ses compétences, son travail et par l’application de la définition des responsabilités demandées par la Driea, Dreal ou Deal dans les îles afin d’assurer le contrôle risques gestionnaire transport!

Pour un attestataire de capacité, gestionnaire transport, employé comme salarié, voire comme prestataire de services extérieurs transport, la difficulté fréquente est d’être en mesure d’imposer son organisation, ses prérogatives dans une entreprise ou société dont on n’est ni le patron, ni le gérant et encore moins le PDG ! Compte-tenu des responsabilités qui nous incombent, on ne peut admettre d’être une femme ou un « homme de paille » recruté simplement pour notre attestation de capacité ! C’est pourtant ce qui nous guette souvent… Par contre, s’il y a un problème sérieux suivi par l’administration publique en général, l’on saura nous trouver ! C’est pour cette raison que l’on peut prendre exemple sur une gestionnaire transport qui a su s’imposer pour faire valoir ses exigences.

Lui demandant comment elle a procédé pour faire valoir ses prérogatives, elle m’a répondu qu’elle a fait intervenir son avocat auprès de la direction générale afin de faire appliquer ce qui est exigé par l’administration publique en référence à la réglementation suivant ce qui a été signé dans le document Cerfa pour l’administration publique des transports.

Nous remplissons tous ce document pour la demande ou le maintien de la licence transport pour la société qui nous emploie. Mais ce ne doit pas être une simple formalité car les mentions, qui y figurent, doivent être appliquées ensuite dans la réalité. D’ailleurs, les contrôles inopinés en entreprise, comme nous l’avons vérifié, sont très sérieux!

Évoquant les risques qu’elle pouvait prendre quant à son maintien dans le poste occupé vis-à-vis de sa direction, risque d’un éventuel licenciement en raison d’exigences trop pointues, elle me rétorque que pour agir ainsi: il faut être professionnellement irréprochable et inattaquable! Comment limiter les risque, accéder au sondage ! En effet, pour licencier un salarié, surtout un gestionnaire transportattestataire de capacité, cela ne peut se faire que pour faute professionnelle et s’il n’y en a pas, ce n’est pas possible, à moins pour l’employeur de se mettre dans son tort avec les conséquences qui pourraient en découler ! Quant à ma cliente, elle a su gagner le respect du sien. Elle vient de redresser l’entreprise qui l’emploie, laquelle était au bord du dépôt de bilan. Qui peut faire mieux ? Dans une telle situation, son employeur ne peut guère lui refuser quoi que ce soit…

Contrôle risques gestionnaire transport

Que retenir de cet exemple ?

1) Vous ne pouvez pas être une femme ou un « homme de paille » pour une entreprise qui vous emploie comme attestataire de capacité, gestionnaire transport. Les risques sont trop importants.

2) Vous devez être un vrai professionnel faisant appliquer la réglementation des transports tant pour assumer la sécurité de l’entreprise vis-à-vis de l’extérieur, à l’intérieur de celle-ci, que pour vous-même. S’il vous manque des notions techniques ou à rafraîchir, il y a lieu d’investir dans des guides tels que le guide de l’attestataire de capacité qui ressort tous les ans, le Lamy transport et la convention collective des transports publics. D’ailleurs, cette dernière doit être réglementairement dans l’entreprise. Il existe tant une formule papier avec mise à jour qu’une formule en ligne consultable par tous…

3) Faites valoir vos droits qui figurent dans le document Cerfa que vous avez signé vis-à-vis de l’administration des transports qui vous donne des pouvoirs étendus dans l’entreprise, à faire appliquer. Ces pouvoirs ont dû être repris dans votre contrat de travail ou dans votre contrat de gestionnaire transport, voir cette page par ce lienavec toutes les clauses agréées par l’administration publique des transports. C’est un gage de sécurité notamment pour vous, que vous soyez salarié ou prestataire de services extérieurs à la suite de votre signature avec le dirigeant de l’entreprise, employeur ou client.

4) enfin, préparez votre plan d’action et faites-le !

Bon courage

JJ Lecomte

Coach consultant

Transport et management

3 réflexions sur « Contrôle risques gestionnaire transport, cas pratique »

  1. Bonjour Mr Lecomte et bonne année,
    Suivant avec intérêt votre blog, ayant lu tout les articles, je ne trouve pas une réponse me satisfaisant.
    Un client me contacte pour une prestation en tant que gestionnaire de transport ; il souhaite diversifier son offre car actuellement il fait du compte propre.
    Dans ce cas précis est-ce que le gestionnaire de transport est responsable des transports concernant son activité principale ( exploitation forestière ) et par conséquent pour toute les activités de son entreprise ?
    Vous remerciant de votre attention.
    Cordialement
    Franck

    • Bonjour Monsieur,
      Merci et bonne année également,
      Félicitations si vous avez tout lu mon blog !
      En effet, je n’ai pas traité ce type de problématique car vous êtes le premier à me poser ce type de question.
      En principe vous ne devriez être responsable que de l’activité transport public de l’entreprise. Mais il serait bon de le préciser sur le contrat que vous allez signer.
      Cependant en cas de contrôle, ce pourrait être à l’appréciation du contrôleur ! Il pourrait tout de même rechercher votre responsabilité compte tenu que vous êtes là. Donc soyez vigilant même pour les autres activités en compte propre.
      Voilà ce que je peux vous dire.
      Bon courage
      JJ Lecomte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.