Brexit Transport

Brexit Transport ou No Deal! Y aura-t-il des conséquences pour le transport en cas de Brexit, surtout de Brexit dur ? C’est la question à se poser pour les industriels, les particuliers ou les transporteurs qui ont des relations avec la Grande-Bretagne. Sont concernés l’Angleterre, l’Écosse, le pays de Galles et aussi l’Irlande. L’incertitude est à son comble et les prévisions sûres impossibles. Voyez les différentes péripéties actuelles autour d’un Brexit dur ou non, prévu et maintenu pour le 31 octobre par le premier ministre Boris Johnson. Il a d’ailleurs demandé le renvoi des parlementaires chez eux du lundi 9 septembre au lundi 14 octobre 2019 afin d’avoir les coudées franches avant que sa décision ne soit finalement annulée, ce qui a suscité pas mal d’émoi! Transports Britanniques? Besoin d’installer une filiale en France === >> Prendre Contact

Récentes nouvelles à propos du Brexit

Brexit Trafic camions vers les ports

En ce 3 octobre Boris Johnson a proposé à Bruxelles son offre finale en particulier concernant la question de la frontière irlandaise entre le Nord et la république d’Irlande au Sud. Bien qu’il souhaite sortir de l’UE à fin octobre quoiqu’il en soit, le premier ministre britannique est prêt à certaines négociations. Mais il reste peu de temps, soit une dizaine de jours effectifs. Quoi qu’il puisse arriver, les décisions prises auront un impact sur les relations entre la Grande-Bretagne et l’UE, par conséquent sur les transports. Donc, restons prêts à toute éventualité… Voir la suite autre paragraphe ci-dessous…

Un Brexit dur sans accord ou no deal pourrait représenter une catastrophe pour l’économie britannique. Ce Brexit ferait perdre aux britanniques plus de 16 milliards d’euros d’exportations vers l’union européenne. C’est-à-dire près de 7 % de leurs ventes dans cette zone. Des milliards de livres avec d’autres pays européens disparaîtraient aussi. Cela aurait également un impact significatif pour toutes les industries européennes commerçant avec la Grande-Bretagne et l’Irlande. Cette dernière pourrait même rétablir sa frontière terrestre. Quelles solutions s’il se produit également un Brexit dur transport ?

Continuer la lecture

BlaBlaCar achète OuiBus

BlaBlaCar achète OuiBus de la SNCF ! En effet, la SNCF vend sa filiale OuiBus à Blablacar. Auparavant, OuiBus pouvait être considéré comme un concurrent indirect à cet opérateur de covoiturage. Cette filiale de la SNCF était difficile à rentabiliser. Donc la SNCF a décidé de la vendre. Mais elle prend une participation au capital de Blablacar.

OuiBus fait partie des opérateurs appelés les « Cars Macron » au même titre que Flixbus et Isilines. Tous visent la même clientèle de voyageurs à la recherche de prix très doux.BlaBlaCar achete OuiBus

Que peut-on retenir en tant qu’entrepreneur transport de cet état de fait ? En premier lieu, on peut considérer que ce sont tous de gros opérateurs qui ont des moyens colossaux ! Ils peuvent se permettre d’exploiter des lignes à perte pendant de nombreuses années ! En trois ans, OuiBus a cumulé 165 millions d’euros de pertes dont 36 millions pour la seule année 2017 avec un chiffre d’affaires de 55 millions d’euros ! Ce ne devait pas être le but du projet initial ! Car si cet opérateur s’est  lancé sur ce marché, c’est bien qu’il pensait rentabiliser son projet. Le résultat de cette filiale est donc négatif même si la SNCF s’en sort bien avec cette vente.

Où est l’erreur ? Certainement il s’agit d’un défaut d’analyse du marché des usagers à bas coût, ceux susceptibles d’être intéressés par les trajets en autocar : évaluation du nombre d’usagers et du chiffre d’affaires prévisionnel. Il est évident que ce type d’analyse est extrêmement complexe. Il devrait prendre en compte de Continuer la lecture

Loi Grandguillaume du 29 décembre 2016: loti, taxi, vtc

Que peut-on dire à propos de la loi Grandguillaume et de son impact concernant les taxis et Vtc d’une part et les transporteurs  de voyageurs, attestataires de capacité, inscrits en tant que transporteurs publics d’autre part ?

Loi Grandguillaume

Loi Grandguillaume

Qui sont les transporteurs de voyageurs légers ? Les exploitants dits « loti » en référence à la Loi sur les Transports Intérieurs exercent leur activité dans le domaine des transports de personnes au niveau public… Avec les transporteurs de plus de 9 places, nous avons les autocaristes mais également les entreprises publiques de transports de voyageurs tant en milieu urbain qu’interurbain, Ratp, Sncf. Nous trouvons également des « lotis » avec des véhicules ne dépassant pas plus de 9 places conducteur compris.

Ces derniers ont bénéficié jusqu’alors d’une faille Continuer la lecture

Président SAS Transport, contrat de travail ou non?

Président SAS Transport, contrat de travail ou non: Comment un(e) président(e) de SAS minoritaire doit présenter son dossier à la Dreal ou Driea ? Cet article vient compléter celui-là à propos du choix entre les différentes sociétés de transport, leurs avantages et inconvénients. Concernant la présentation d’un contrat de travail ou non même une Dreal ne sait pas fournir une réponse claire ! Peut-on envisager différentes stratégies à minima ?

président sas transport, contrat travail

président sas transport, contrat travail

Pour une activité non réglementée, donc hors transport, rien n’oblige un président de SAS même minoritaire à être salarié. Tout d’abord, il ne dépend pas du RSI de par le type de société, ce qui est une bonne chose. Alors, pourquoi faudrait-il obliger un président(e) de SAS même minoritaire pour une société de transport à être salarié(e) ? La Dreal ou Driea peuvent-elles l’y contraindre et de quel droit ?

Le problème qui peut surgir pour la Dreal ou Driea, c’est qu’en étant non salarié, il ou elle devrait éventuellement prouver le nombre d’heures effectuées pour son activité de gestionnaire transport. Néanmoins de par sa position de président, ce dirigeant est bien responsable de Continuer la lecture

Gestionnaire transport: doit-il être obligatoirement désigné?

Qui est le gestionnaire transport ? On peut lire « Toute entreprise doit désigner un gestionnaire transport »! Pas vraiment! Toute entreprise n’a pas besoin de désigner un gestionnaire transport !!! Voici pourquoi…

gestionnaire transport

gestionnaire transport

Comment est-ce possible ? Prenons connaissance des textes : «… l’entreprise qui ne dispose pas en son sein de gestionnaire de transport peut désigner une personne physique qu’elle habilite par contrat à exercer pour son compte, les tâches de gestionnaire transport. » Décret N° 99–752 du 30 août 1999 relatif aux transports routiers de marchandises, version consolidée au 12 janvier 2012 article 9-1, § 3.

Par conséquent si l’entreprise dispose d’un chef d’entreprise ou dirigeant qui est titulaire de l’attestation de capacité correspondant à son activité, transport lourd ou léger, voyageurs plus ou moins neuf places, commissionnaire de transport,  elle n’a nullement besoin de faire appel à un gestionnaire transport ! Pourquoi ? Simplement parce que Continuer la lecture